Rhum Zacapa Solera 23

image

Ce rhum est un de ceux que je préfère. Il vient du Guatemala où le moût mielleux de canne à sucre est fermenté à l’aide d’une levure locale trouvée sur des ananas. Après la fermentation, le liquide est distillé et le résultat de cette fermentation est envoyé vieillir dans d’anciens fûts de bourbon et de xéres à une altitude de 2000 mètres dans les montagnes, où la température plus stable permet un plus lent vieillissement et un meilleur développement d’arômes. Ce rhum est issu d’un mélange de rhums de 6 à 23 ans d’âge – la majorité autour de 6 ans – qui sont mélangés selon un système s’apparentant au solera, le système de vieillissement du xeres, où on transfère une partie du liquide d’un fût à l’autre année après année. Le résultat est spectaculaire.

De couleur caramel foncé, ce rhum dégage beaucoup d’arômes engageants: vanille, chocolat, agrumes, cannelle, muscade, pacanes grillées caramélisées et tabac. En bouche, le caramel vient avec des fruits secs et à l’eau-de-vie, des pacanes et des noisettes, un goût boisé, des épices, du zeste de citron et d’orange et du chocolat. Il tapisse toutes les papilles, mais son acidité et son astringence empêchent l’apparition d’une lourdeur qui aurait pu être là avec les arômes sucrés. Long et chaud en fin de bouche. Un magnifique rhum de méditation!
Code SAQ: 11638333

Publicités
Cet article a été publié dans Eaux-de-vie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Rhum Zacapa Solera 23

  1. conrad. dit :

    Excellent produit. Sur la palette aromatique ce rhum élaboré par Lorena Vasquez se situe aux antipodes des autres, ce qui en fait sa spécificité…et son goût si moelleux sans que la sensation de  »sucrosité » viennent nous perturber les papilles. La qualité de la canne à sucre passée sous une première presse pour en sortir un miel de canne  »Ultra-high grade » au lieu des mélasses habituelles ainsi que les sols volcaniques sont des éléments essentiels à sa personnalité.

    Tentez le X.O. qui est un blend de rhums agés de 6 à 25 ans. À déguster impérativement SANS glace. Ce dernier est vieilli aussi , en fin de parcours, dans des fûts de chêne français ayant logé des cognacs et repassés en finale dans des barriques de chêne américain en plus du processus de solera.

    Deux produits de haut de gamme pour connaisseurs avertis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s